15/10/2009

Ne dis pas...

Duane_Michals

 

 

                « Ne dis pas, de la forêt qui t'a donné asile, qu'elle n'est qu'un petit bois. Fût-elle un petit bois. »

        C'est un adage « nigritian », paraît-il, c'est-à-dire soudanais. Je le trouve transcrit sur une page d'un de ces cahiers où, au cours de ma vie, j'ai noté ce que je lisais, comme d'autres serrent dans un coffre des titres ou des bijoux. Mais qu'est-ce à dire, ici ?

 

Il y a le sens. La gratitude n'est pas devoir, elle est mode de vie, elle est regard heureux. Tant de gens simples m'ont aidé à vivre, puisque j'ai vécu si longtemps... Et il y a l'image. L'idée insolite et touchante qu'un « petit bois » puisse être humilié de n'être pas annexé à une forêt puissante.

23:32 Écrit par Ephrem dans Amour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Très belle formule… que j’offrirais volontiers, et par exemple, à beaucoup d’instituteurs.

Écrit par : Blaise | 17/10/2009

Mystère de la langue C'est le NE...QUE qui frappe, dans la formule qui est étrangement belle. Remplacez-le par "seulement", qui est censé être son synonyme (tantum, en latin), et le dédain subjectif disparaît au profit d'une mesure qui a l'air objective. Mystère de la langue.

Écrit par : Ephrem | 17/10/2009

Les commentaires sont fermés.