21/06/2010

Détail

Signes d'aujourd'hui, mai-juin 2010       

     

  

 Hier, la « prière universelle » terminant la célébration de la Parole, qui constitue la première partie de la messe, reprenait trois intentions de « Signes d'aujourd'hui », une revue française chargée de l'animation liturgique.  Je les découvre en arrivant, juste avant l'office.

     Une de ces intentions a une résonance qui me paraît troublante, vu l'actualité... disons post-irlandaise.  Que dit-elle ?  « Bien des faux prophètes sévissent dans notre monde, et abusent des plus fragiles. Nous te prions, Jésus, notre libérateur, pour que les éducateurs soient vigilants et sachent accompagner les jeunes dans la foi. Toi, qui viens à notre secours, accorde nous ta grâce. »

 attention !

        « Vigilants »...  Est-ce vraiment ce qu'il faut renforcer ? Les supérieurs majeurs, certes, doivent faire preuve de plus de vigilance, plus de discernement, mais les éducateurs par rapport aux enfants qui leur sont confiés, qu'ont-ils à faire qui soit pressant ? La police, vraiment ?  Je remplace le terme par un autre, qu'on trouve dans la bouche de St Pierre. Il y résume la vie de Jésus : bienfaisants.  « Transiit benefaciendo  » (Actes, 10, 38).

23:34 Écrit par Ephrem dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.