27/06/2010

L'agneau

De Kesel foto Kerknet

 

    

    Mgr Jozef De Kesel est nommé évêque de Bruges, depuis vendredi midi. C'est un vrai bonheur qui est annoncé. Bonheur pour Bruges, d'abord. A l'occasion de la procession du Saint-Sang organisée le jour de l'Ascension, - le 13 mai cette année, soit moins d'un mois après la démission de l'évêque indigne, légitimement sacrifié comme un bouc pour que santé soit rendue au neveu, on a pu voir la rancœur des citoyens de la Ville par rapport à leurs prêtres, tous désormais, unis dans une même répulsion - on ne déteste bien que ce qu'on a aimé. Cette procession où l'Eglise déploie traditionnellement ses fastes n'a été autorisée cette année-ci qu'à la condition qu'aucun prêtre n'y prenne part, sinon en spectateur anonyme. Expulsion, prêtres émissaires, ô signe biblique. Le symbole est du spirituel rendu visible. Aujourd'hui voici que vient à eux, pour eux, transféré de ses premières patries, un agneau. Un homme humble et digne, dont la vie n'est pas à double fond, un pur qui est autant un homme de pitié que de piété. Qu'ajouter ? Lisez ceci, écrit par lui en 2002. Il y a neuf pages, c'est pas court, mais c'est extraordinaire. "Ce n'est pas l'Eglise qui intéresse Dieu, c'est le monde", dit-il : lisez Eglise, pourquoi es-tu là ?

D'après une pub Touring 

     Bonheur pour tout le pays, ensuite. Jozef De Kesel était l'héritier présomptif de Mgr Danneels, qui l'avait repéré, puis préparé, pour poursuivre une œuvre de paix et d'ouverture fervente, sur le siège de Malines-Bruxelles. Mais le nonce lui-même, Mgr Rauber, a récemment lâché le morceau : Benoît XVI voulait vraiment un archevêque en rupture avec l'archevêque sortant. D'où la nomination de « Léo », applaudie par des gens dont l'état d'esprit est rien moins que chrétien. Est alors révélé le vieux péché de Roger Vangheluwe. A qui se fier, qui est épiscopable, y en a-t-il encore ? En envoyant Jozef De Kesel à Bruges, le pape rend justice au discernement de Godfried Danneels.  

23:49 Écrit par Ephrem dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

"Ce n'est pas l'Eglise qui intéresse Dieu, c'est le monde".
Oh ! Comme cela sonne juste !
Je vais m'empresser de lire ces 9 pages "Eglise, pourquoi es-tu là ?"
Merci cher Ephrem pour ce billet

Écrit par : Etienne | 28/06/2010

Les commentaires sont fermés.