21/09/2010

Evêques flamands et archevêque wallon

 

Mgr De Kesel, év. de Bruges.jpg 

    Je l’ai salué récemment comme un agneau. Un homme de grand courage et d’une bienveillance surprenante. Voici que le nouvel évêque de Bruges, Mgr Jozef De Kesel, à peine débarrassé de la présence encombrante de son prédécesseur, - le « pécheur public » détournant sur lui un intérêt malséant, - propose qu’on remette en discussion ce que, tous, nous croyions soumis à un tabou romain : l’obligation du célibat sacerdotal. Hier, on apprenait que Mgr Patrick Hoogmartens, son collègue pour l’évêché de Hasselt, l’accompagne, et s’avance plus loin : ce ne serait pas mal (niet dwaas) que des hommes mariés puissent devenir prêtres. Son diocèse compte 79 diacres permanents : ils font un excellent travail qu’ils combinent bien avec le mariage, il en témoigne. « Laat hen een voorbeeld zijn. »  Mgr Bonny, d’Anvers, se solidarise ensuite avec ses deux confrères flamands. 

 Mgr Hoogmartens, évêque de Hasselt.jpg

Ils ne sont pas les premiers évêques à parler ainsi, même s’ils sont les premiers en Belgique. Des Français, un Autrichien déjà… Mais je trouve singulier, - aberrant dans la logique humaine et merveilleux dans l’optique providentielle - qu’ils aient saisi une mauvaise occasion pour relancer un grand problème. L’INTENTION. En réalité, ils sont soucieux de renouveler la Foi qui se meurt dans leurs diocèses jadis fervents, jadis riches en vocations généreuses. Leur devoir d’évêque est d’obvier au vieillissement et à l’appauvrissement aujourd’hui terrible de l’effectif sacerdotal. Or il n’est plus possible de continuer à faire vivre l’entreprise telle Mgr Bonny év. d'Anvers.jpgqu’elle a été. Et il leur faut rompre, par fidélité à leur tâche d’évêque actuel, avec certains usages séculaires, certaines symboliques ingénieuses, qu’ils ont aimées, mais qui étonnent et ne sonnent plus juste. Par exemple l’exigence d’identification avec le Christ vierge, voire avec le Christ mâle.L’OCCASION. Et voilà que le péché des prêtres leur offre soudain - providentiellement - l’occasion d’agir. D’avoir un geste démocratique, accordé aux mœurs populaires. Voici qu’ils prennent au sérieux la volonté exprimée par leurs fidèles, dans les journaux et sur les plateaux TV. Trois chrétiens sur quatre veulent en effet qu’on ne se limite plus, dans la régulation des rapports hiérarchiques entre prêtres et laïcs, à des mesures de réparation, de sanction, d’épuration, mais qu’on aborde des questions structurelles. C’est-à-dire ? Qu’il y ait un autre regard religieux sur l’autorité, à désacraliser ; et sur la sexualité, à ré-estimer. Ces deux instances, on les a vues opérer à la fois dans le célibat subi par des prêtres et les abus qu’on a fait subir aux enfants, dans le demi-silence des témoins. Il y a un lien, il faut bien qu’il y ait un lien, disent les gens ; disent donc les jeunes évêques, en apparence…

 leonard pict_256145.jpg

L’archevêque Léonard, là-dessus, prend acte mais fait savoir qu’il ne suit pas le mouvement. Tant qu’il n’aura pas reçu le chapeau cardinalice, me dis-je, on ne saura pas si cette dissension exprime son opinion ou ses intérêts…(Je ne souhaite pas l’anarchie en matière religieuse, mais la dictature romaine, c’est déshonorant)

 

La distinction occasion VS intention est ici capitale, bien qu'on ne la lise nulle part. Oui, il faut repenser à nouveaux frais la condition sacerdotale, sans se plier (ni se soustraire) à la tradition bimillénaire dont j’examinerai plus tard ici le contenu. Mais c’est honnêtement que le professeur Léonard… 

(à suivre)

23:18 Écrit par Ephrem | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Dans des cercles "privés" et des rencontres informelles, Mgr De Kesel avait déjà émis cette opinion à plusieurs reprises... Ce n'est donc pas neuf pour lui.

Écrit par : Ben | 24/09/2010

Merci de ce renseignement. Il m'attriste un peu, dans la mesure où il confirme mon impression qu'il y a peu de liberté dans la cléricature. Faut-il attendre une promotion pour dire ce qu'on pense ? Hm... - Tu vas bien, toi ?

Écrit par : Ephrem | 26/09/2010

Les commentaires sont fermés.